Publié par : P-E | octobre 26, 2011

La femme chinoise et son hachoir, le retour !

Parce que ce sont juste les meilleurs dans leur domaine, je vous recommande l’écoute de cette musique pendant la lecture de l’article qui suit, à savoir : les OC remix et leur fantastique prestation de Voices of the Lifestream, Frozen Landscapes, ou un remix achevé de la bande originale de Final Fantasy VII.

Ah ah ! Vous y avez cru, la musique, le titre, et tout, mais non. Elle n’est pas revenu notre fameuse compère de l’article précédent. Toutefois, les choses ont quelque peu avancées.

Premièrement, brisons une légende urbaine : le mythe selon lequel les criminels reviennent toujours sur les lieux du crime pour vérifier que leur travail fut bien accompli, semble prendre du plomb dans l’aile dans cette histoire, ou bien la réalité n’est pas ce qu’on bien voulu nous faire croire.

Deuxièmement, ma petite fierté personnelle, je me suis surpassé en réussissant à réparer complètement l’ordinateur de ce pauvre bougre, Taobao fut un allié précieux, changer un écran de pc portable est en fait bien plus simple que je n’aurai osé l’imaginer….et surtout bien plus économique !!!!! Quand je pense qu’en France on nous fait acheter un nouvel ordinateur en cas d’écran brisé prétextant le coût exorbitant de la chose, sachez, chers compatriotes, qu’un écran neuf samsung LED 15 pouces coûte moins de 30 euros et prends à tout casser une demi heure à installer !

Vous êtes prévenus pour votre prochaine visite au service après-vente de Surcouf ! Ne vous laissez plus faire !

Mais rentrons dans le vif du sujet.

Plusieurs choses se sont révélées en filigrane dans toute cette histoire, qui, je l’annonce, n’a pas encore connu son dénouement complet.

La première chose qui m’a choqué dans le déroulement de cette affaire, revenons au premier soir, voulez-vous. C’est qu’à l’hôpital, l’Anglais dans les vapes, il lui a été demandé de payer pour la « première tournée de soins hospitaliers ». Bien sûr, l’Américain n’était pas seul à ses côtés, il y avait un représentant de l’employeur, qui a exhorté ce dernier à payer pour l’Anglais. L’Américain, devant la gravité de la situation, n’a pas bronché et est sorti au milieu de la nuit de l’hôpital chercher un distributeur pour pouvoir payer les soins de son collègue.

Quand j’ai entendu cela, je n’ai pu m’empêcher d’exprimer mes doutes sur une telle procédure. L’entité responsable d’un travailleur expatrié aux yeux des autorités n’est-elle pas son employeur ? Et de ce fait, n’est-il pas tenu par là-même de subvenir aux besoins éventuels et imprévus de ses employés ? De plus, la loi n’oblige-t-elle pas les employeurs à souscrire à une assurance civile tout risque ET pénale pour ses employés ? Si, la loi le stipule clairement. Toutefois, l’employeur a préféré forcer un employé à payer pour un autre, se défrayant ainsi de ce qui lui incombait, et, qui sait, évitant ainsi toute poursuite « potentielle » pouvant plaider la non présence au moment des faits ?

L’Anglais à donc remboursé l’Américain sur ses deniers personnels quelques temps plus tard.

Deuxièmement, l’Anglais à été menacé, « prévenu », que s’il se rendait à la police pour déposer plainte le soir même, plutôt qu’à l’hôpital, c’est en cellule qu’on l’aurait emmené avant de le déporter. Victime ou coupable importe donc si peu ? Je préfère supposer que cela ne fut qu’une vile manipulation destinée à jouer sur la peur de ce vieil homme afin de ne pas ébruiter l’affaire et d’éviter un scandale gênant et potentiellement dévastateur, plutôt qu’un élan philanthrope destiné à préserver l’avenir dans homme déjà sur le chemin du retour. Ma confiance en la loi, peu importe sa nationalité, sera toujours plus grande que celle envers mon employeur, peu importe qui il puisse-t-être.

Je me suis posé beaucoup de questions, et je m’en pose encore plusieurs. Les réponses, quant à elles, ne viendront sûrement jamais.

Comme par exemple, pourquoi est-ce que l’assurance n’a jamais été prévenue ou évoquée par l’employeur pour couvrir son employé ? Les frais ont été couverts par la victime. Et bien honnêtement, d’après ce que j’ai pu entendre et glaner, je ne pense pas que l’assureur n’ai eu vent de rien, mais plutôt que l’indemnité soit allée chez quelqu’un d’autre. Car les prétendues bonnes attentions de certains aux égards d’autres, voulant laisser croire qu’il s’agit là d’un bon traitement et de faveurs, ne seraient-elles pas destinées à amadouer et calmer un peu les animosités pour que les questions se taisent finalement ?

Une entente ? Des amis ? Un petit moit-moit entre deux protagonistes, un mur psychologique et moral, et ce pauvre type n’en saura rien ?

Je n’en saurai rien non plus, ça c’est sûr. Mais les événements qui vont suivre pendant les 10 semaines à venir me permettront de faire fortement pencher la balance dans un sens ou dans l’autre, ça c’est certain !

Je n’ai qu’une chose à constater et une autre à dire : entourloupe ? oui, c’est certain ! Par contre, « oh my fucking bloody damned god », ça ne se serait pas passé de la même manière si j’avais été la victime!!!!!

Aucune intention de me mouiller outre mesure pour un type dont j’ignore tout, jusqu’à son rôle dans affaire, mais il est clair que j’aurai été plus….virulent et rigoureux avec la loi à sa place…bref, suite au prochain épisode !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :