Publié par : P-E | septembre 16, 2012

Manifestations anti-japonaises à Zhengzhou !

Hier, samedi 15 septembre 2012 avaient lieu des manifestations pour illustrer le mécontentement des citoyens chinois vis-à-vis de la politique récente du Japon au sujet des îles Senkaku (Diaoyu en chinois).

 

Zhengzhou est la capitale de la province du Henan, province la plus peuplée de la Chine et située à quelques 700 kilomètres de Pékin. Selon mes sources, plusieurs milliers de personnes ont marchés sur la place Erqi armés de pancartes, de banderoles de drapeau chinois et probablement… de briquets ! Si tout a commencé relativement pacifiquement, il n’a pas fallu attendre bien longtemps pour que les protestations prennent un tournant violent. Des voitures incendiées…. des « Mercedes de fabrication japonaise » me dit-on, d’autres voitures de marques réellement japonaises aussi, mais bien sûr, fabriquées en Chine et possédées par des Chinois.

Des bus étaient recouverts de banderoles eux aussi, les insultes de bas étages étaient aussi clairement proférées, le « malin », les « chiens », les qualificatifs furent légion.

 

Si le sentiment des Chinois sur cette affaire est plus que compréhensible, je ne peux que me mettre en porte-à-faux, et ce, pour plusieurs raisons.

D’abord, il me semble inadmissible que telles manifestations soient tolérées, encouragées et aussi peu relatées dans les média étrangers, car ce qui se joue ici pourrait avoir des conséquences indélébiles sur le monde que nous connaissons aujourd’hui. Il me paraît irresponsable d’ignorer les forces qui sont sur la balance aujourd’hui, dans ce qui ressemble de plus en plus à la plus grande menace sur la paix (relative) que connaît le monde de l’hémisphère Nord depuis près de 40 ans. Manifester sont mécontentement est un droit qui, en Chine, n’est donné que lors de rares occasions et celles-ci ont une certaine tendance à tourner autour d’un pivot commun : attaquer les « démons étrangers », c’est aujourd’hui le Japon, ce fut la France en 2008 au sujet du Tibet. (Les Français sont d’ailleurs toujours de facto interdits de séjour dans cette province)

Je pense qu’il est dangereux de laisser un peuple entier ne focaliser sont mécontentement que sur des sujets qui ont, au final, si peu d’influence sur leur vie quotidienne, réelle. Il s’ensuit un logique regain de xénophobie, qui, cela dit en passant, n’en avait pas besoin. Car c’est une bataille quotidienne que de se faire accepter dans ce pays et je crois que les efforts d’énormément d’étrangers viennent d’être sapés en quelques jours!

 

Une autre chose qui m’indispose est ce manque de logique patent des foules qui foulent le pavé ces derniers jours. Tout au travers de la Chine, je ne compte plus les voitures brûlées, les devantures brisées, maintenant même des usines sont attaquées, et PILLEES, dans l’Est de la Chine comme dans le centre, à Zhengzhou. Alors que je peux concevoir un boycott des produits d’un pays pour manifester sont désaccord (chose que nous devrions peut-être apprendre des Chinois tant ils excellent dans ce domaine!), autant jamais je ne pourrai soutenir des casseurs, vandales et petits voleurs du dimanche! Surtout venant de la Chine ! Car boycotter et détruire des produits japonais, dans ce pays, ne revient en fait qu’à pénaliser les travailleurs Chinois. Car, au même titre que l’Iphone, beaucoup de produits sont élaborés à l’étranger puis fabriqués en Chine. Les boycotter ne revient au final qu’à mettre ses compatriotes au chômage. Saccager une usine Toyota, c’est autant de Chinois qui demain n’auront plus de travail et peut-être de petites filles qui devront lâcher l’école pour les salons de massages…
Qu’un peuple soit fier, est sain, mais qu’il en devienne dénué de toute logique élémentaire est juste dangereux. Il y a certaines choses qui doivent être accomplies dans la rue et d’autres dans les assemblées gouvernementales. Si la politique intérieure peut, et doit, être influencée par le premier, la politique extérieure DOIT ne se faire que par le second. Car ce n’est pas une foule passionnée qui est capable de comprendre les enjeux d’un monde aussi complexe et fluctuant que le nôtre, aujourd’hui, au 21ème siècle. Encore moins une grande partie des Chinois qui n’ont qu’une très vague connaissance de ce qui se passe ailleurs que dans leur pays (dont ils ne connaissent pas tant non plus).

Enfin, pour terminer ce point, je pense qu’il est aussi du devoir du gouvernement de rétablir la vérité sur certains faits et de désamorcer la violence qui commence à éclater un peu partout, non seulement pour apaiser son peuple, mais aussi pour assurer la sécurité des gens qui vivent dans ce pays, indifféremment de leur nationalité. L’économie est le « soft power », il ne faudrait pas oublier que la Chine dépend plus des étrangers que l’inverse.

La débâcle sociale qui pourrait suivre d’un tarissement des investissements ici serait autrement plus préjudiciable, pour tous ceux vivant ici, que n’importe quelle dispute territoriale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :