Publié par : P-E | novembre 4, 2012

La France se développe à Zhengzhou, Aux Rois de France

 

Aujourd’hui, nous sommes dans toujours dans le Henan à Zhengzhou, une ville où certaines choses bougent très vite et d’autres moins.Quand je suis arrivé ici il y a un an dans l’optique d’ouvrir le premier département universitaire d’études françaises de la province, il n’y avait; pour ainsi dire, rien pour représenter la culture française dans cette ville à part un novotel et un sofitel, qui malgré ce qu’on peut en penser, sont bien loin des niveaux qu’on leur connaît en Europe ou au Japon.

Avec mon équipe, nous avons alors commencé à créer un peu d’événementiel, quelques conférences par ici, quelques événements par là. Un concert à gauche, une visite de l’ambassade à droite, j’ai même réussi à envoyer quelques participants au concours national de chant en langue française organisé par l’ambassade de France en Chine.

Mais cette année, alors je continue à œuvrer pour le développement de la culture française dans cette ville, un homme, Thierry Houngues, est lui aussi venu s’installer ici avec la même ambition. Alors que depuis peu, pour continuer à promouvoir la culture française ici, j’ai commencé à y distribuer du vin alsacien, voilà que ce monsieur est bien décidé à y faire connaître la cuisine française, la vraie, celle que l’on mange chez nous.

Son nouveau restaurant, Aux Rois de France, situé dans le quartier Est de la ville est petit, un peu caché derrière les arbres, sur une avenue où le vent ne manque pas de s’engouffrer, surtout en ces journées d’automne, où le temps, ici, sait faire des siennes. Mais à peine arrivé devant le restaurant, on sait que l’on va arriver ailleurs, la double porte en bois à vitraux nous rappelle infailliblement ce que l’on peut voir dans nos vieilles villes.

L’homme, qui ne se cache pas d’aimer manger est d’un caractère chaleureux et accueillant. Chef directeur, il cuisine et se bat pour que l’on cuisine avec lui. Sa vie l’a mené dans bien des pays et notamment au Japon, où lorsqu’il y arriva, tout était à faire au niveau de la promotion de la vraie cuisine française. Le voilà arrivé au centre de la Chine, où tout est à faire aussi en ce qui concerne la cuisine.

Homme avide de défi ? Le voilà servi ! Mais si une chose est sûre, c’est qu’il a su développer un goût bien français, authentiquement français, dans une ville où il est difficile de trouver un bocal de cornichon ! Chapeau bas l’artiste ! Une table de qualité à des prix convenables, voilà exactement ce qui manquait dans cette ville de 10 millions d’habitants!

La cuisine est succulente, la cuisine propre (Et en Chine, ça vaut de l’or ça!), car oui, nous voyons la cuisine depuis nos chaises, le chef à une personnalité qui, à elle seule, vaut le déplacement, les vins sont bons et ne vont que devenir meilleur alors que sa carte va s’étoffer de plusieurs crus alsaciens du Domaine Bléger d’Orschwiller. Gewurztraminer, Pinot noir, Pinot gris et bien d’autres, voilà une table qui sait s’équiper pour plaire à tous les palais !

Zhengzhou, ville française ? Pas encore, mais les quelques artisans de la culture que nous sommes, sommes bien décidés à tout faire pour qu’une petite France y émerge contre vents et marées!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :