Mardi 4 septembre 2007, Sin Long, 23h05

Mardi 4 septembre, Sin Long, 23h05

Encore une folle journée qui s’achève. Et c’est en écoutant the top of Tokyo tiré de Tokyo Tribe 2 que je commence à écrire ce soir.

J’en étais donc à : « il me reste deux heures trente avant de quitter cette île ». Je suis alors reparti vers le port et suis allé manger dans un petit restaurant de Nanliao. J’ai choisi ce restaurant car la tenancière m’a interpellé en anglais et était vraiment charmante. J’ai mangé là-bas du sashimi très bon ainsi que du porc grillé. Le tout fut très bon et de plus, la dame tenant le restaurant me fit un petit brin de causette pour le plus appréciable. Après cet agréable déjeuner je mis les voiles vers le port où j’attendis le bateau pendant un peu moins de deux heures.

Assis sur mon banc je vois un cycliste arriver. Solidarité oblige, je le salue. Il parle anglais, nous discutons un peu. Il est sur le bateau numéro un il a quarante-quatre ans. Je suis sur le bateau numéro deux, j’ai vingt-deux ans. Nous nous retrouvons sur le port d‘arrivée et il se trouve que nous allons dans la même direction. Il me propose de l’accompagner jusqu’à son hôtel chercher ses affaires puis de faire la route ensemble jusque chez son ami. Ok ! Arrivé à son hôtel très cher à Fugang, un 民宿 sur la droite à l’entrée du village quand on vient de Taitung. Il appelle son ami et tout semble ok pour que je vienne passer avec lui la nuit chez lui. Nous commençons à pédaler ensemble vers seize heures, ce qui est déjà assez tard, la nuit tombant vers dix-huit heures. Nous avons le même rythme, ce qui est plutôt bien. Et après deux heures de vélo et de nombreuses poses photo nous arrivons chez son ami, sous un pluie présente depuis un bon moment déjà. C’est en fait la mère de son ami qui nous accueille, âgée de plus de quatre-vingts ans. Puis le père de quatre-vingts deux ans. Bien sûr, nous ne nous comprenons pas. Mais les échanges de base sont possibles sans problème. Je me retrouve alors dans une salle de bain à l’ancienne pour prendre une douche.

Après nous partîmes tous ensemble au restaurant, excepté la mère, à Fugang, d’où nous étions partis plus tôt, mon nouveau compagnon de route et moi. Quand je dis « tous » c’est : moi, mon compagnon d’un jour, son ami (et son boss), le père de son ami et trois collègues à eux, une femme et deux hommes. C’est à sept que nous nous sommes rendu dans ce restaurant de Fugang où nous avons mangé et bu à satiété ! Les plats n’en finissaient plus d’arriver, de même que la bière ! Ce fut un repas vraiment convivial et rigolo !! Les taïwanais n’en finiront jamais de m’étonner de par leur gentillesse et leur générosité. Un autre jour s’achève, je suis repu et bienheureux. Voyons ce que demain me réservera ! Bonne nuit !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :