Publié par : P-E | janvier 23, 2015

La France est un pays pauvre

La France est un pays pauvre.
Oui, je maintiens cette affirmation, et je vais l’expliquer.
Depuis quelques jours, ou années, que des événements tragiques ont ébranlé la planète, ou la France, dans ce maelstrom d’information et de désinformation, je perds mes repères spatiaux-temporels. Depuis cet instant, donc, l’on recherche la cause de ces conséquences funestes, où est la faute, quand a-t-on fauté ? J’entends ici et là fuiter le mot « ignorance » de la bouche de savants autoproclamés, comme péché originel source de tous nos maux. Unique coupable de l’appauvrissement de notre pâle France.
Et nous revoilà à revoir les mêmes, entre deux spots publicitaires, à maudire les mêmes, cette gauche caviar post-68’arde ou bien cette droite libérale réactionnaire, prêcher les mêmes inepties, celles-là même dont l’application nous mena là où nous sommes.
Cependant, si bien des choses ont changé, certaines pour se dégrader, d’autres ont su innover et améliorer notre vie. L’ignorance est certes, un terreau fertile pour toutes les dérives, mais s’arrêter là c’est encore une fois s’attaquer aux mauvais émissaires.
Maintes fois maintenant, la preuve a été faite, par A+B, que tous les maux sociétaux prennent leur source dans la pauvreté spirituelle et mystique des gens, pas dans la pauvreté matérielle. Et si bien souvent les plus fortunés se déclarent agnostiques ou athées, c’est en général parce que la cruauté et le cynisme dont ils ont dû faire preuve est totalement incompatible avec une quelconque spiritualité, car il n’est pas moralement justifiable d’affamer et d’exploiter pour son propre plaisir. On ne parle même pas de survie, auquel cas on pourrait éventuellement soulever une hasardeuse théorie de sélection naturelle. Non, rien de cela ici, uniquement détruire l’autre pour son propre confort, démesuré, de surcroît.
Aucune forme de spiritualité ne cautionne la mise à mort, et encore moins par paresse ou plaisir. Aucune. Jamais.
Depuis cet instant et même celui d’avant déjà, s’il y a bien une chose qui a changé entre mon monde et celui de mes parents, dans cette France, ce sont bien les repères mystiques et spirituels. Sacrifiés sur l’autel du mercantilisme, plus rien n’a vraiment d’importance que l’avoir. Quand dans d’autres pays on assassinait les professeurs et les écrivains, chez nous, on assassinat Dieu.
Une société sans dieu, a-t-on seulement déjà vu ça quelque part? Bien sûr que non ! Et la détresse de nous tous ne vient pas de ce qu’on en est toujours à jouer avec un iPhone 4, mais de ce qu’on ne sait ni où l’on va, encore moins d’où l’on vient, et tout cela sans la moindre idée aucune du pourquoi. Et dans toute la complexité de la beauté du big bang et autres théories, ce ne sont pas les frères Bogdanov qui me contrediront, ce n’est pas ça qui va rassurer et rassembler les peuples du monde et de France.
J’ai parcouru les plaines et les montagnes, les désert et les prairies et jamais je n’ai vu un peuple comme le nôtre, jamais je n’ai vu un peuple si pauvre qu’il ne croyait plus en rien. Lorsqu’on ne croit plus en aucun dieu, c’est la foi en nous-mêmes que nous perdons également. Car chaque religion renvoie toujours l’Homme face à ses propres actions pour s’élever et faire face humblement et dignement au jugement de son dieu. Mais s’il n’y a rien au-delà, alors, plus de bien ni de mal. Alors plus de châtiment, plus de garde-fou. La voie est ouverte à toutes les dérives, les plus extrêmes et meurtrières. Voyez vous-même ce monde dans lequel nous survivons actuellement.
Il est important de recommencer à réfléchir aux vraies questions, et le premier pas est de redonner sa valeur à la vie. Toute vie est sacrée. Toute vie. Toute.

Publié par : P-E | janvier 7, 2015

They are not Muslims

Un tweet très joli venant de journalistes du Liban « they are not muslim » (ils ne sont pas musulmans) m’a beaucoup touché, parce que je pense que c’est la première chose à dire.
Ces gens n’ont rien à vour avec la religion qu’ils salissent à chaque fois qu’ils clament le nom de leur dieu.
Je suis ému et absourdi, en même temps par la gravité des événements, par le fait de savoir qu’à ce moment-là je me baladais tranquillement dans les rues de Paris avec ma belle, complètement inconscient de ce qui se tramait quelques boulevards plus loin. Je suis ému de voir tous ces gens se rassembler pour pleurer ensemble la mort de ces personnes, dessinateurs, journalistes, policiers, que nous ne connaissions pas forcément ailleurs que par leurs oeuvres.


Ca m’émeut de voir que, comme le disait un écclésiaste à France Info il y a quelques instants, même si leurs dessins ne leurs plaisaient pas, ils savent où est leur place aujourd’hui : aux côtés des musulmans, des juifs, des bouddhistes et des chrétiens de France, tout simplement aux côtés du Peuple de France. Il n’est pas question d’abolir les religions, non, bien au contraire, que toutes les religions, tous les religieux, tous les croyants, de tous les bords, les athés et les païens se regroupent, se rassemblent et clament leur accord dans leur différence, clament leur accord dans leur liberté de culte, clament leur accord dans leur union. Que le peuple de France enfin comprennent que la guerre ne doit pas être faite à son prochain, peu importe sa confession ou son faciès, il n’y a que dans l’amour que nous pourrons conserver nos différences tout en cultivant l’harmonie.

 

Je vous aime, tous, charlinautes et anti charlie hebdo, moi-même je n’ai jamais été grand fan, mais dans mon désaccord je continue à vous aimer, parce qu’il n’est d’autre voie possible que l’amour, il n’est d’autre voix possible que de professer cet amour.


Nous sommes tous victimes de cet attentat, alors nous devons tous redoubler d’amour pour survivre, avancer et sortir grandi de cette épreuve.

10645318_10152984053054800_5291833066337161592_n

« Newer Posts - Older Posts »

Catégories